La Charité US : site officiel du club de foot de LA CHAPELLE MONTLINARD - footeo

PRESS NEWS : USC Les Charitois ont sombré, hier, à Selongey (5-0)

4 novembre 2018 - 18:40

National 3

Lourde défaite de La Charité face à Is-Selongey samedi soir (5-0)

 

Les Charitois ont sombré, hier, à Selongey (5-0), face à un concurrent direct pour le maintien. Maxime Rozier a été expulsé à un quart d’heure de la fin.

La réception de La Charité revêtait un double enjeu pour Is-Selongey. Les joueurs de l'ISF se devaient de l'emporter, d'abord pour mettre à distance un concurrent direct mais aussi pour redevenir maîtres au stade des Courvelles. Le maintien passe en effet par des points pris à domicile. Les locaux ont donc eu la bonne idée hier de remporter leur première victoire chez eux (5-0).

Sans trop de surprise, la rencontre n'est guère emballante, avec deux équipes cherchant à ne pas trop se découvrir. Les Issois-Selongéens sont toutefois les premiers en évidence avec une frappe non cadrée de Belhadj (3 e'). La Charité joue de son côté sur la vitesse de Ouled. L'attaquant voit d'ailleurs une reprise de volée bien repoussée par Dubois (13 e').

Comme souvent dans ce genre de match, les coups de pied arrêtés jouent un rôle crucial. Is-Selongey profite ainsi d'un coup franc excentré de Oumakhou pour ouvrir le score. Le capitaine Bégin coupe la trajectoire de la balle d'une tête au premier poteau (1-0, 30 e'). Ce but a un côté libérateur pour les locaux dont la supériorité est clairement établie en seconde période.

Tchounet entame alors un festival. Le buteur double la mise sur un service de Pitois (2-0, 59 e'), provoque un penalty transformé par Rivera (3-0, 74 e') puis s'offre un doublé (4-0, 77 e'). L'expulsion du portier charitois, Maxime Rozier, auteur de la faute sur le penalty facilite grandement la fin de partie de l'ISF. Stitou marque ainsi deux minutes après son entrée en jeu (5-0, 81 e').

« Ça faisait un moment qu'on cherchait un match référence et je pense qu'on l'a enfin », se satisfait le défenseur côte-d'orien Florent Urfer. « Le scénario du match nous est favorable mais on a su le provoquer en étant bien défensivement et en mettant nos occasions au fond des filets »

Commentaires