La Charité US : site officiel du club de foot de LA CHAPELLE MONTLINARD - footeo

PRESS NEWS : National 3 La Charité reste engluée dans la zone dangereuse, malgré un jeu cohérent

13 novembre 2018 - 06:38

La Charité, à l’heure de se rassurer, n’a pas perdu, mais n’a pas gagné non plus face à Morteau Montlebon (1-1), samedi 10 novembre. La cohérence de la formation nivernaise dans le jeu ne suffit pas. Pour le moment.

Entre une déroute à Is-Selongey (5-0) et un septième tour de la Coupe de France à Poissy, contre Carrières-Grésillons (D1), dimanche 18 novembre, La Charité souhaitait se rassurer. Dans le jeu, bien sûr, mais surtout sur le plan comptable dans un championnat qui renverra, au moins, trois formations en Régional 1. 
Dans ce contexte, l’USC s’est contentée d’un petit point (insuffisant, par les temps qui courrent) face à un adversaire qui ne méritait pas de perdre au regard d’une rencontre très indécise, marquée par des situations sur les deux buts.

 « C’est en première période qu’on aurait dû faire la différence, mais on n’y est pas parvenu », glisse Gaston Diamé. « Sur les ballons de récupération, il fallait jouer un peu plus en rupture, en attaques rapides. On est tombé dans la facilité. Il y avait toujours deux ou trois passes de trop. On n’exploite pas suffisamment notre milieu densifié. »

De fait, la défense axiale doubiste, pas la plus mobile qui soit, a compris dans le premier quart d’heure qu’il lui faudrait se méfier d’Omar Ouled et de sa capacité d’élimination, balle au pied. « Ils ont défendu plus bas », pour ne pas se laisser absorber. « Dans ce genre de match, et même de façon générale, il faut qu’on arrive à toucher plus rapidement nos attaquants. En deuxième période, j’ai demandé des appels croisés. C’était plus efficace. »


Au-delà de la bonne impression collective laissée par La Charité, dans la lignée d’un Jonathan Lemoine sobre dans le but, les grosses prestations individuelles de Bilèl Hinchiri, Pape Thiombane ou encore Abdel Touré ont porté un ensemble cohérent dans ses idées. 


Comme à l’accoutumée, même si le résultat n’est pas celui escompté, Gaston Diamé cherche à positiver. « Il y a la déception de ne pas gagner et la satisfaction de conserver une certaine continuité dans le jeu », résume l’entraîneur. « On a montré plus de maîtrise au milieu, gagné plus de duels. Et il y a l’envie. »

 

Commentaires